ARTICLE

Les logiciels éléments finis du commerce sont relativement génériques, dans la mesure où ils doivent rendre possible un large spectre de simulations pour des applications industrielles variées.

Le post-traitement est une étape cruciale du travail de l’ingénieur qui peut souvent être fastidieuse. Son automatisation partielle ou complète par des outils dédiés testés permet de l’accélérer mais aussi de le rendre plus robuste.

Pour l’un des grands comptes de Phimeca, le post-traitement manuel de structures flambées mobilisait ses ingénieurs sur un temps long avec des tâches répétitives nécessitant parfois de relancer plusieurs fois la résolution du modèle complet.

En faisant appel à l’une de nos équipes qui réalise des développements scientifiques, un plugin a été rajouté dans Abaqus. Ceci leur a permis d’automatiser et assurer la qualité du processus de post-traitement du flambement, moyennant un gain de temps considérable, en passant d’un mois de travail à 3 jours. Ce gain de temps est dû notamment au développement d’un outil permettant d’éviter la nécessité de relancer la résolution du modèle complet pour des changements localisés du modèle.

Phimeca a réalisé une première version qui a évolué au cours du temps par l’ajout de fonctionnalités identifiées par le client au fur et à mesure de son utilisation Il est aujourd’hui utilisé quotidiennement par les ingénieurs et continu à évoluer afin d’inclure d’autres phénomènes.

Cet outil permet :

  • de repérer des super-éléments constitués de coques ou de poutres susceptibles de flamber

  • de vérifier à partir des contraintes locales le non-/flambement de ces super-éléments selon des critères établis par notre client
  • d’afficher une cartographie des zones ne respectant pas le critère
  • de disposer des boites de dialogue interactives permettant de modifier les critères et mettre à jour les visualisations

  • de traiter plusieurs pas de temps de calculs
  • de générer des images et des tableaux dans un rapport

Ce travail est accompagné, à la fois d’une documentation au format html et pdf pour les utilisateurs mais également, à la demande du client, une version pour les développeurs qui détaille l’implémentation des sources.